Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteOrchidées exotiquesExpositions
EXPOSITIONS - Exposition 2008 à la Maison de la Forêt-Montamisé (86) - L’aspect pédagogique de l’expo.
EXPOSITION ORCHIDEES
8 et 9 mars 2008
La Maison de la Forêt
Montamisé
Le côté pédagogique de l’expo.


Située en Forêt de Moulières, la Maison de la Forêt, lieu de découverte, d’information et d’expositions qui nous a hébergés durant le week end du 8 et 9 mars a pleinement rempli son rôle pédagogique auprès du public, et la SFO PCV (Société Française d’Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée), maître d’oeuvre de l’exposition s’est acquittée de cette tâche avec maestria. 

Dès le franchissement de la porte de l’expo. le ton est donné avec la découverte du décor central. Sa réalisation revient aux membres de la SFO PCV (Société Française d’Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée)


Un arbre, élément central du décor présente différentes espèces épiphytes qui dominent le parterre des espèces exotiques des forêts tropicales.
L’acquisition d’une Orchidée est toujours un moment d’hésitation et d’émotion, surtout devant la qualité du choix des collections proposées par la Cour des Orchidées.
Se pose alors le problème de l’entretien et les premiers doutes s’installent.
Saurai-je la maintenir en vie et la faire refleurir ?
Où vais-je la placer dans mon appart. ou ma maison ? En pleine lumière ? dans ma véranda ?
Comment l’arroser ? Avec quelle eau ? Quand apporter les engrais nécessaires ?
Devrai-je un jour la rempoter ? pourrai-je même la multiplier ?

Mille questions devant lesquelles l’acquéreur est subitement démuni et auxquelles notre ami Jacques Potiron a répondu avec une disponibilité sans faille à son stand de démonstration.
Avec des qualités pédagogiques très affirmées et une maîtrise magistrale, Jacques a su enthousiasmer son auditoire avide de renseignements.
Avec lui nous aurons appris comment fabriquer le meilleur des substats à Orchidées avec les ingrédients qu’il faut, sans engager des dépenses importantes, comment arroser sa plante lorsqu’on n’a pas d’eau de pluie à sa disposition et qu’au robinet elle est calcaire, comment entretenir un degré hygrométrique élevé autour de la plante, pour réussir une belle refloraison.....
Comment s’y prendre pour la rempoter et la multiplier.....

Mais l’expo, si elle a comblé et enthousiasmé un grand nombre par la qualité de sa présentation a aussi atteint un objectif majeur, à savoir faire connaître le patrimoine orchidologique régional et l’engagement de la SFO PCV pour le répertoire, la cartographie, la sauvegarde et la protection des Orchidées indigènes.


A cette fin le public est convié au premier étage où un vaste espace d’exposition est mis à notre disposition.
L’espace central, occupé par des panneaux didactiques réalisés par notre ami Jacques Charreau fait le répertoire des espèces indigènes avec à l’appui pour chaque espèce la carte de répartition sur le territoire nationnal, et de nombreux renseignements sur l’écologie et la biologie des espèces.


L’espace périphérique du local présente au travers d’une superbe galerie de photos l’étonnante diversité de nos Orchidées locales et toute leur magnificence, à l’égal de celle des Orchidées exotiques, par la magie de la macrophotographie.
La visite se termine par l’espace des vitrines où deux superbes herbiers permettent de saisir de façon tangible l’évolution des mentalités depuis près d’un demi-siècle, dans l’approche du patrimoine naturel et en particulier de notre patrimoine orchidologique.

J’ai présenté à l’occasion de notre expo. ma collection personnelle de planches d’herbier que je n’avais pas sortie de mon armoire depuis voilà près de 40 ans.
Il était encore courant à l’époque de mettre en herbier des Orchidées, même avec leur appareil souterrain, ce qui aux jours d’aujourd’hui est totalement inconcevable, car la plupart sont des espèces protégées au plan national ou régional.
Si je présente aujourd’hui cet herbier c’est justement pour témoigner de l’évolution des idées et des comportements en même pas un demi-siècle.

J’avais à l’époque conçu ces planches d’herbier que je voulais résolument esthétiques, à des fins didactiques, pour être présentées dans des expositions.
Travail technique délicat, pour une conservation prolongée grâce au recouvrement par un film vinyle...mais que j’ai été amené à contempler occasionnellement en solitaire avant que je consente à nouveau à le présenter aujourd’hui au grand public.


Notre action pédagogique envers les Orchidées indigènes n’aurait pas été complète sans la présentation par notre ami Alain Barbiero d’un diaporama accompagné de ses commentaires tout personnels, pleins d’humour que nous lui connaissons tous.
Pendant les deux jours de l’expo Alain n’a pas ménagé sa peine pour combler un public chaque fois ravi.


Bon pédagogue, mais aussi bon bricoleur à l’occasion, surtout lorsqu’il s’agit des technologies modernes.

 Notre ami Alain a donné pendant ces deux jours le meilleur de lui-même pour le plus grand plaisir du public ...ravi de ses commentaires.

Un petit arrêt devant le stand de la SFO PCV conclut généralement le parcours des visiteurs.
Les discussions avec le public sont toujours enrichissantes pour les deux partis.
C’est l’occasion en particulier pour eux de faire connaissance avec la SFO PCV.
A nous de leur présenter les objectifs de l’association, de leur faire part de nos activités aussi bien à l’encontre des Orchidées indigènes que des Orchidées exotiques, de leur faire connaître nos productions : publications et ouvrages et à l’occasion de recueillir leur adhésion à la SFO PCV .


Retour à l’article commenté de l’EXPO ORCHIDEES 2008->

 
Articles associés
03/05/2012 - Nouvel article