Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du sitePhotographiePhotos Nature
CHAMPIGNONS d’automne - Des Oronges ou Amanites des Césars....rien que pour le plaisir des yeux...et de la table.
PHOTOS NATURE

CHAMPIGNONS DAUTOMNE

Des Oronges ou Amanites des Césars...
rien que pour le plaisir des yeux...et de la table.

(Amanita caesarea)


Rien que pour le plaisir des yeux....car pour ce qui est du plaisir de la table, c’est déjà fait et je peux confirmer tout le bien qu’on peut dire et lire sur ce champignon, absolument délicieux.
Je préfère habituellement montrer les champignons in situ, dans leur milieu naturel, mais une fois n’est pas coutume, car préparer une poëllée de ce champignon digne des Césars procure un plaisir pas souvent renouvelé.

CHAMPIGNONS d'automne - Des Oronges ou Amanites des Césars....rien que pour le plaisir des yeux. Photos Nature. SFO PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée.
Photographie : Jean-Pierre Ring
Saint Sardos  Tarn et Garonne (82)


L’enveloppe blanche, reste du voile général dans lequel était enfermé le champignon n’a pas lieu d’être conservé pour la préparation culinaire.
On reconnait encore, retombant sur le pied comme un jupon, le voile partiel qui reliait originellement le pied au bord du chapeau, masquant et protégeant les lames avant l’éclosion.
Remarquez bien la belle couleur jaune-orangé du pied ainsi que des lames, critère absolument incontournable pour éviter la confusion avec l’Amanite tue-mouche (Amanita muscaria) chez qui ces éléments sont strictement blancs.



Une petite recette simple mais délicieuse pour préparer vos Oronges.
Personnellement je prépare les Oronges comme je fais pour les Cèpes, de la façon la plus simple possible pour en conserver toute la subtilité des saveurs.

Jeter les oronges émincées dans une poelle chaude dans une huile pour friture.
Monter à feu vif jusqu’à disparition de l’eau de cuisson rendue par les champignons en remuant régulièrement.
Réduire le feu et continuer à remuer jusqu’à obtention d’une belle couleur dorée un peu croustillante en surface.
Saler un peu plus que pour un plat normal (une fois n’est pas coutume)

....et voilà c’est tout. Il n’y a plus qu’à servir bien chaud.
Pour les inconditionnels de l’ail et du persil ils accomoderont selon la tradition.

Régalez-vous !



Voir d’autres photos de l’Amanite des Césars

En savoir plus sur l’Amanite des Césars

 
Articles associés