Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteContrats d’objectifsMicrosites
MICROSITES A ORCHIDEES - Le Coteau de Bougneau - Gestion du site.
PROTECTION ET GESTION DES MICROSITES
A ORCHIDEES EN POITOU-CHARENTES


CONTRAT D’OBJECTIF AVEC LA REGION


Département
17
de la Charente-Maritime

NOM DU SITE

Coteau de Bougneau

Gestion du site
Etat initial de conservaton des habitats

Assez bon état de conservation des pelouses mais densification extrême des fourrés à genévriers.


Evoluion / Menaces possibles

Diminution de la diversité botanique des pelouses mésophiles, par progression du brachypode.

Fermeture complète des fourrés à genévriers, et progression de ces derniers sur certains secteurs de pelouses.

Objectifs de gestion.

Éviter la fermeture des pelouses par des débroussaillages ciblés (pour limiter la progression des genévriers) et par des fauches répétées (pour éliminer le brachypode).

Ouvrir des « clairières » dans les fourrés denses à genévriers, pour permettre la réinstallation des espèces végétales des pelouses (en veillant toutefois à conserver une couverture importante de genévriers : habitat favorable à de nombreux oiseaux, insectes et reptiles)

Mise en oeuvre de la Gestion du site

Définition des actions à entreprendre.

Débroussaillage ciblé des fourrés à genévriers, en plusieurs fois vu l’étendue du site.
Fauche des pelouses.
Les produits de fauche et débroussaillage sont rassemblés et brûlés.



 Echéancier.

Intervention d’une journée, une fois par an, à partir de novembre 2000.


Actions réalisées par le groupement SFO PCV

Les travaux de fauche et débroussaillage ont été réalisés par les propriétaires et une équipe de bénévoles de la SFO (soit 8 à 12 personnes au total), à l’automne. En effet, ce coteau, particulièrement bien exposé, dans une région où les hivers sont généralement peu rigoureux, présente une floraison précoce. Toute intervention en janvier février risquerait de détruire nombre de plantes (rosettes de feuilles et même des plantes en boutons).

Chaque intervention a porté sur une surface limitée. Les priorités ont consisté à entretenir les pelouses rases (fauche) et ouvrir des « allées » et des « clairières » dans les fourrés à genévriers. Tous les produits de débroussaillage ont été brûlés sur place.

Novembre 2000 (19/11)
Novembre 2001(17/11)
Novembre 2002 (16/11)
Novembre 2003
Novembre 2004 (20/11)

MICROSITES A ORCHIDEES - Le Coteau de Bougneau - Gestion du site. Débroussaillage avec élimination partielle et raisonnée des genévriers.


Bilan

Les résultats se révèlent aujourd’hui positifs, avec la réapparition de nombreuses espèces très intéressantes dans les secteurs débroussaillés. L’Orchis militaris, les Ophrys passionis et scolopax, l’Astragale de Montpellier, ont notamment vu leurs populations augmenter sensiblement. Dans les années à venir, il conviendra de poursuivre le même type d’intervention sur les secteurs non encore débroussaillés, et de pratiquer une fauche d’entretien (tous les 2 ou 3 ans) sur les zones déjà traîtées.





Voir les autres articles sur le Coteau de Bougneau.
  Présentation et localisation du site.
  Inventaires naturalistes : Faune et Flore.





 
Articles associés