Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteContrats d’objectifsMicrosites
MICROSITES A ORCHIDEES - Le Communal de Mémageon - Echos de la Presse.
PROTECTION ET GESTION DES MICROSITES
A ORCHIDEES EN POITOU-CHARENTES


CONTRAT D’OBJECTIF AVEC LA REGION


Département
86
Vienne

NOM DU SITE

Le Communal de Mémageon

Echos dans la presse

Extrait de presse locale (Nouvelle République Sud Vienne)

Un site à Orchidées exceptionnel

A Brux, sur la vallée de la Bouleure, un ancien village livré aux friches depuis des lustres révèle bien des surprises.



Samedi dernier, une ving­
taine de personnes étaient au rende-vous, au village de Mémageon, commune de Brux sur le site appartenant indi­visément aux habitants, afin d’ef­fectuer son nettoyage et la mise en valeur des différentes espèces d’orchidées. Trois association étaient représentées  : les habi­tants constitués en association dénommée « Les Chétifs Prés », présidée par Armand Pichereau, quelques membres de la Société française d’orchidophilie Poitou-Charentes, à leur tête Jacques Po­tiron, ainsi que de la Société bota­nique du Centre- Ouest représentée par Jean-Pierre Ring.   

Les botanistes au travail.

Le début de l’histoire remonte à quelques années, lorsque Jean-Loup Panau achète une maison de campagne dans le village dans lequel il a vécu enfant, et dé­couvre aux archives départemen­tales qu’en l’an 1119 les terres appartenaient à l’abbaye de Nouaillé-Maupertuis Le lieu a été abandonné, les ronces, épines, broussailles et autres accrues nui­sibles visibles et invisibles ont re­couvert un site curieux, de part et d’autre de la vallée de la Bouleure dont les secrets sont en repos.

Un nettoyage méticuleux com­mence, avec le concours des ha­bitants et les découvertes vont se faire jour : celles du lit de la rivière, celles du sol, celles de l’environnement (murs en rognons de silex), jardins encavés, parties boisées d’essences diverses, sa su­perficie et les vestiges d’une motte féodale à son abandon l’a préservé du progrès. Tout cet en­semble constitue le communal de Mémageon, attribué aux habitants du village par l’abbaye de Nouaillé-Maupertuis.

 

Préservé des désherbants et autres pesticides

Diverses catégories scienti­fiques sont venues faire des rele­vés sur la faune et la flore les versants de la vallée de la Bouleure laissent apparaître au travers de la végétation quelques affleure­ments calcaires pouvant potentiellement constituer des milieux propices aux orchidées. La pros­pection en 2003 permet d’enregistrer la présence de cinq espèces. En 2004, entre mars et sep­tembre, les visites ont lieu toutes les deux semaines, et il est dé­nombré dix-neuf nouvelles es­pèces, dont une rare, la seule con­nue dans la Vienne. Ce qui en fait le plus joli site en variétés du dé­partement. M. Potiron déclare : « Cette richesse est probablement liée à l’abandon des cultures dans ce secteur durant des décennies et de ce fait à l’absence quasi-totale de désherbants, pesticides et autres produits dits phytosanitaires de toute nature.  »

Si vous souhaitez découvrir ce site exceptionnel, une visite est proposée le samedi 14 mai à 14 h, précédée d’un diaporama. En outre la Société d orchidophilie organise une exposition au parc floral de La Belle le dernier week-end de mars et à Magné (79) les 9 et 10 avril.


Accéder aux autres articles sur le Communal de Mémageon
Voir la présentation et la localisation du site.
Voir l’inventaire naturaliste faune et flore.
Accéder à l’article sur la page Gestion du site.




 
Articles associés