Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteContrats d’objectifsMicrosites
MICROSITES A ORCHIDEES - Conclusion au contrat d’objectifs sur les Microsites à Orchidées avec la Région Poitou-Charenes.
PROTECTION ET GESTION DES MICROSITES
A ORCHIDEES EN POITOU-CHARENTES


CONTRAT D’OBJECTIF AVEC LA REGION




Conclusions au contrat d’objectif sur les Microsites à Orchidées avec la Région Poitou - Charentes

CONCLUSION

Quand nous avons lancé le programme des microsites, c’était pour protéger les espèces d’orchidées rares et menacées en Poitou-Charentes, présentes sur des territoires souvent réduits, parfois insolites.

Dans le même temps, notre démarche visait à initier la gestion de ces microsites de valeur patrimoniale afin que les propriétaires des terrains ou une structure relais assurent le maintien des espèces dans leur biotope.

Pour certains d’entre eux, le relais est assuré :
« Chez Braud » - Saint Amand de Montmoreau (16)
Ce microsite continue d’être géré par la SFO-PCV mais dans le cadre du programme NATURA 2000.
 « La prairie de Lezay » - Lezay (79)
Cette prairie que la SFO-PCV a gérée depuis plusieurs années est devenue propriété du CREN qui en assure la gestion.

 

  Pour d’autres, c’est la co-gestion avec le propriétaire qui prévaut  :
« Le Coteau de Bougneau » - Bougneau (17)
La SFO-PCV et le propriétaire assument l’entretien annuel de la parcelle.
« Mémageon » -Brux (86) 
La SFO-PCV participe à la réhabilitation de la parcelle entreprise par le propriétaire.
« La Chagnée » - Brûlain (79)
Depuis plusieurs années, un accord partenarial avec le propriétaire exploitant a permis de sauver l’unique station d’Orchis coriophora en Poitou-Charentes. En 2006, un accord devra être négocié avec le nouvel exploitant pour sauver cette espèce en très forte régression en France.
« Le carrefour du Gros Roc » - Le Douhet (17)
La commune qui est propriétaire du lieu a convenu que la fauche printanière pouvait être reportée en fin d’été pour laisser aux orchidées tardives le temps d’effectuer leur complète fructification. Cette démarche a suscité un intérêt pour la protection des pelouses du château riches en Orchis fragans et Ophrys argensonnensis gérées maintenant suivant le même principe.
« Le Bois des Cheintres » - Airvault (79)
Le propriétaire nous autorise la gestion de la lisière du bois ; Quant à la bordure du chemin communal, la commune accepte de reporter la fauche en fin d’été, les Orchis simia et les Epipactis microphylla ayant terminé leur fructification.

    Pour d’autres, dans l’attente d’un relais, les propriétaires nous autorisent la gestion des sites, tels que :
 « Le Coteau de Rouhénac » -
Vars (16),
« Le Coteau de Barzan » - Barzan (17),
« La Fontaine de Lion » - Marnes (79),
« La Cité Val de Creuse » - Mairé (86),
« La Bouque » - Bonnes (86),
« La Basse Patrière » - Lésigny (86).

     Pour d’autres, la gestion est en suspens :
 « l’Orlière »- Breuil sous Argenton (79)
Il y a quelques années, le propriétaire consentait la vente de la parcelle (1,8 ha) à la SFO-PCV. Cet accord fut contrarié par le projet du CREN qui prévoyait l’acquisition de l’ensemble de la propriété (60 ha) pour y établir un Point Nature. Le projet fut abandonné et la gestion n’est plus possible, faute d’accord avec le propriétaire. L’unique station en Poitou-Charentes de Sérapias cordigera est en péril.

« La Carrière des Coteaux d’Enfer » - Exireuil (79)
Malgré la présence de 2 espèces d’orchidées protégées dont l’une au plan national, un permis d’exploitation de la carrière a été délivré en janvier 2000. Suite à notre demande, l’autorisation d’exploitation fut révisée le 3 avril 2003 prévoyant la protection de la zone à orchidées. En 2006, la gestion du site qui consisterait principalement à limiter l’expansion des saules pourra être envisagée, d’autant que le propriétaire ne s’oppose pas à cette intervention. Une autorisation écrite sera néanmoins nécessaire pour dégager la responsabilité du propriétaire. L’intégration de ce site dans celui du Puits d’Enfer qui est limitrophe serait certainement la protection la plus efficace et la plus viable.

 
Ainsi, grâce à l’intervention de la SFO-PCV, de nombreux sites à orchidées ont pu être protégés ; soit d’un embroussaillement provoqué souvent par l’abandon du pâturage ou de l’entretien, soit d’une destruction fatale par méconnaissance ou par un changement radical du mode d’exploitation du terrain.

En Poitou-Charentes, d’autres sites connus sont en attente de gestion mais il est évident que la SFO-PCV ne pourra pas toujours assurer cette tâche bénévolement. La gestion des grands espaces naturels est aujourd’hui intégrée dans les programmes NATURA 2000 et du CREN. Il conviendra sans doute d’envisager un mode de gestion suffisamment souple pour permettre de protéger la présence parfois exceptionnelle de certaines espèces d’orchidées dans leur biotope. Les instances locales et régionales qui ont montré qu’elles attachaient un grand intérêt à l’aspect patrimonial et environnemental devraient aussi prendre en considération la sauvegarde de ce patrimoine que représentent les orchidées en Poitou-Charentes. 

 







Accéder au sommaire des Microsites sélectionnés.




 
Articles associés