Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteOrchidées indigènesIdentification
Identification des orchidées sauvages - Clef de détermination basée sur la reconnaissance photographique - Page 8
   Il est impératif de démarrer toute nouvelle diagnose par la page 1.
Démarrer une nouvelle diagnose



Suite de la diagnose
Choisissez une parmi les solutions proposées
jusqu’à aboutir au nom de l’espèce.


   
 
 Plante souvent robuste, à grandes feuilles fortement nervurées,
 échelonnées le long de la tige.
 Hypochile formant une vasque nectarifère brun luisant.
 L’épichile rose à blanchâtre, porte à sa base deux grosses
 verrucosités disposées en forme de V.
 
 Floraison : juin à juillet.
 

  Cette espèce se rencontre sous la chênaie pubescente, thermophile.
 Les feuiles allongées sur deux rangs alternes sont souvent ondulées
 sur le bord et d’un vert clair.
 L’hypochile à vasque nectarifère est rougeâtre luisant.
 L’épichile est blanc verdâtre, lavé de rose.
 
 Floraison : juin.
 


 Cette espèce est rarissime en Poitou-Charentes et en Vendée.
 Elle se caractérise avant tout par la coloration rouge très
 soutenue de toutes les pièces florales qui forment un
 ensemble concolore.
 La vasque nectarifère de l’hypochile est rouge-brun sombre et
 l’épichile fortement verruqueux.

 Floraison : juin>
 

  Cette espèce de la chênaie pubescente thermophile est
 particulièrement grêle et difficile à repérer, tant ses feuilles sont
 petites et étroites et ses fleurs discrètes.
 L’hypochile est d’un rose pâle alors que l’épichile est verdâtre,
 muni de deux callosités disposées en V.
 On la repère mieux une fois fructifiée car ses capsules globuleuses
 sont plus voyantes que les fleurs elles-même.
 Floraison : deuxième quinzaine de mai à début juin.
 

 On ne rencontre cette espèce que sur la façade atlantique dans les
 espaces dunaires, car elle affectionne les sols sableux des pinèdes.
 Les hampes florales sont penchées et les fleurs de même, très
 pendantes et à peine entre-ouvertes.
 Elle est de ce fait moins charmeuse que ses consoeurs.
 L’hypochyle est vert, peu nectarifère, et l’épichile blanc, lavé
 de verdâtre.

 
 Floraison : juin à début juillet.->
 
 

 Cette espèce est spécifiquement inféodée aux prairies humides, aux
 dépressions d’arrière dune, aux suintements dans les coteaux
 marneux....
 L’hypochile est rayé de pourpre sur ses flancs et renferme
 en son creux deux bandelettes nectarifères jaune doré.

 L’épichile est blanc, frisoté avec deux protubérences jaunes
 à sa base.
 Floraison : juin à juilletl.









 
Articles associés