Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du sitePhotographiePhotos Nature
CHAMPIGNONS d’automne - L’Amanite ovoïde (Amanita ovoidea)



PHOTOGRAPHIES NATURALISTES
 ET BIODIVERSITE

CHAMPIGNONS D’AUTOMNE

L’Amanite ovoïde
 (Amanita ovoidea)

Envoi de Jean-Pierre Ring

 
De couleur blanche dans toutes ses parties, l’Amanite ovoïde (Amanita ovoidea) est la plus grande des Amanites de nos régions.
Bien qu’il s’agisse d’une espèce plutôt méridionale l’Amanite ovoïde est très présente dans notre département de la Vienne (86) dans les chênaies thermophiles en compagnie du Bolet des loups (Boletus lupinus) et plus tôt en saison du joli Bolet de Dupain (Boletus dupainii)


Amanite ovoïde Photographie Jean-Pierre Ring SFO PCV
Photographie : Jean-Pierre Ring
Sèvres-Anxaumont - Vienne (86)
27 octobre 2012


Regardez la puissance de pousse de ce superbe champignon dont on dit qu’il est capable de soulever les cailloux.
Comme toutes les Amanites il présente une volve à la base, reste du voile général dont quelques peluches peuvent rester collées sur le chapeau.
Le voile partiel à l’origine de l’anneau est ici extrêmement fragile et pend en guenilles de consistance crémeuse sur le bord du chapeau pour finir par se répandre en amas floconneux au pied du champignon.

Amanite ovoïde Sporophore épanoui Photographie Jean-Pierre Ring SFO PCV
Photographie : Jean-Pierre Ring
Sèvres-Anxaumont
30 octobre 2012

Le sporophore est ici en train de s’extraire de l’enveloppe du voile général dont des squames
restent attachés sur le dessus du chapeau.
Le voile partiel, encore intègre à ce stade est en partie visible sur le bord du chapeau non encore épanoui.
La silhouette générale du champignon est à ce stade extrêmement massive, laissant présager une taille exceptionnelle pour cette Amanite (souvent plus de 20 cm de diamètre en plein épanouissement)

Amanite ovoïde Jeune sporophore encore dans l'oeuf Photographie Jean-Pierre Ring SFO PCV

Photographie : Jean-Pierre Ring 
Sèvres-Anxaumont- Vienne (86) 
30 octobre 2012

ATTENTION  !
Cette Amanite blanche, de surcroît médiocre comestible ne prendra jamais place dans mon assiette bien que je la connaisse parfaitement.
La confusion fortuite avec toute autre Amanite blanche telles l’Amanite vireuse (Amanta virosa), la forme blanche de l’Amanite phalloïde (Amanita phalloides), l’Amanite proche ou à volve rousse (Amanita proxima), l’Amanite printanière (Amanita verna), serait en effet fatale au même degré qu’un empoisonnement par la terrible Amanite Phalloïde

Voir les Amanites blanches mortelles.
  http://mycologia34.canalblog.com/archives/2010/08/20/18852104.html
 http://www.tachenon.com/Html/amanite01.html




Amanite ovoïde Sporophores jumeaux Photographie Jean-Pierre Ring SFO PCV
Photographie : Jean-Pierre Ring
Sèvres-Anxaumont - Vienne (86)
30 octobre 2012



En savoir plus sur l’Amanite ovoïde (Amanita ovoidea)
Voir d’autres photos de l’Amanite ovoïde

Voir les conseils prodigués par le Centre Antipoisons aux cueilleurs de champignons.









 
Articles associés