Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteHors région PCVFrance - hors PCV
 

SEJOUR ORCHIDOPHILE ET BOTANIQUE dans le Vercors et le Buëch du 5 au 9 juin 2012 - Premier jour : Col du Prayet. Page 2

 

Comme tous les ans, et dans le but d’étendre ses connaissances hors Poitou-Charentes et Vendée, la SFO PCV a organisé son voyage d’étude hors région, cette année, dans le Vercors. La session s’est étalée du 5 au 9 juin et nous a permis de nous familiariser avec pas moins de 40 espèces d’orchidées et nombre de leurs hybrides.


 
 
 
 
 
 
 
 





SÉJOUR ORCHIDOPHILE ET BOTANIQUE

DANS LE VERCORS ET LE BUËCH

DU 5 AU 9 JUIN 2012.

Martine Bréret et Dominique Pattier





1er JOUR : COL DU PRAYET
Page 2





La journée s’annonçant belle, nous prenons la direction de Grenoble (N 75) puis celle de Chichilianne (D7) pour nous arrêter à notre premier site d’exploration  : le Col du Prayet (1202 m). C’est avec plaisir que nous retrouvons ce col qui nous avait laissé un excellent souvenir en 2004.

Une rapide incursion en sous-bois, guidés par Christine Casiez, confirme la richesse de ce site en commençant par la délicate Listera cordata, émergeant à peine de la mousse. C’est déjà une magnifique observation qui se double de la découverte de plusieurs touffes de Cypripedium calceolus fraîchement éclos. Et comme dit le vieil adage « jamais deux sans trois », nous découvrons Orchis spitzelii, tout aussi rare. Voilà une session qui commence très fort !

Listera cordata
Cypripedium calceolus
Orchis spitzelii

D’autres orchidées les accompagnent : Gymnadenia conopsea, Platanthera bifolia en boutons, Dactylorhiza maculata, Cephalanthera longifolia, Neottia nidus-avis, Ophrys insectifera, Dactylorhiza fuchsii, Goodyera repens en rosettes, Listera ovata, Orchis purpurea et Orchis militaris, ces deux dernières orchidées nous ayant fait un hybride Orchis purpurea x militaris.

Neottia nidus avis
Dactylorhiza fuchsii Orchis purpurea
Orchis militaris
Orchis x hybrida

La flore de cette forêt montagnarde sur sol marneux à Sapin blanc (Abies alba) et Pin sylvestre (Pinus sylvestris) mérite aussi notre attention, et nous la rencontrerons souvent au cours de ce voyage .




Acer opulifolium
Aegopodium podagrariaA
Aster bellidiastrum
Carum carvi
Crataegus monogyna
Cytisophyllum sessilifoliumC
Daphne laureola
Gentiana angustifolia
Helleborus foetidus
Juniperus communis
Moneses uniflora


Orthilia secunda
Plantago media
Pyrola chlorantha
Pyrola minor
Pyrus pyraster
Rubus saxatilis
Sanicula europaea
Sorbus aria
Thesium alpinum
Trifolium montanum
Viburnum lantana


Une zone humide de cette forêt abrite d’autres orchidées : Dactylorhiza majalis, Epipactis palustris en feuilles, Epipactis sp. à peine en boutons, Cephalanthera damasonium et, après quelques hésitations, confirmation de l’hybride Cephalanthera longifolia x damasonium. Quelques plantes profitent de la fraîcheur du lieu :


Colchicum autumnale fr.
Lotus pedunculatus
Ophioglossum vulgatum
Potentilla erecta
Tetragonolobus maritimus
Valeriana dioica

Dactylorhiza majalis
Cephalanthera longifolia
C..damasonium x C. longifolia
Valeriana dioica

Nous revenons au parking pour herboriser sur le talus où de superbes fleurs d’un rose soutenu nous attirent. Il s’agit de l’Églantier des Alpes (Rosa pendulina). Dans la prairie mésophile au-dessus de ce parking, la flore se diversifie et de nouvelles orchidées apparaissent, Orchis anthropophora, Himamthoglossum hircinum, Neotinea ustulata et Coeloglossum viride, mais aussi :


Anthyllis vulneraria gr.
Campanula glomerata
Campanula rhomboidalis
Helianthemum oelandicum
subsp. alpestre
Knautia arvensis
Leucanthemum vulgare
Linum suffruticosum
Lotus corniculatus

 

Rosa pendulina

Narcissus poeticus
Onobrychis viciifolia
Phyteuma orbicularis
Polygala calcarea
Rhinanthus alecterolophus
Salvia pratensis
Tetragonolobus maritimus
Tragopogon pratensis

De l’autre côté de la route, où une Mésange charbonnière (Parus major) a fait son nid dans le talus ( !), un chemin nous attire. Le paysage est différent car ce sont des prairies sub-alpines qui s’offrent à nous. Une zone humide nous intéresse tout particulièrement. En effet, la détermination des Dactylorhiza pose quelques problèmes. Mais, après réflexion, nous sommes d’accord pour Dactylorhiza majalis et peut-être Dactylorhiza alpestris. Une flore principalement palustre s’est développée :

Aquilegia vulgaris
Narcissus poeticus
Briza media
Onobrychis montana
Caltha palustris
Tetragonolobus maritimus
Cynoglossum officinalis
Trollius europaeus
Eriophorum latifolium
Valeriana montana
Helianthemum nummularium


Dactylorhiza majalis



Narcissus poeticus
Valeriana montana
Cynoglossum officinalis
Trollius europaeus

Retour au parking pour un pique-nique à l’ombre des Pins sylvestres (Pinus sylvestris), pique-nique qui nous rajeunit de huit ans mais, cette fois, avec le confort de tables et de bancs !





Accéder à la page 3 - 1er jour :  Col de Menée .


 
Articles associés