Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteHors région PCVFrance - hors PCV
 

SEJOUR ORCHIDOPHILE ET BOTANIQUE dans le Vercors et le Buëch du 5 au 9 juin 2012 - Deuxième jour : Pas du Serpaton. Page 5

 

Comme tous les ans, et dans le but d’étendre ses connaissances hors Poitou-Charentes et Vendée, la SFO PCV a organisé son voyage d’étude hors région, cette année, dans le Vercors. La session s’est étalée du 5 au 9 juin et nous a permis de nous familiariser avec pas moins de 40 espèces d’orchidées et nombre de leurs hybrides.


 
 
 
 
 
 
 
 





SÉJOUR ORCHIDOPHILE ET BOTANIQUE

DANS LE VERCORS ET LE BUËCH

DU 5 AU 9 JUIN 2012.

Martine Bréret et Dominique Pattier




2ème JOUR : Pas du Serpaton

Page 5




Pour ce deuxième jour, nous allons un peu plus au nord du Vercors. Nous reprenons la direction de Grenoble puis celles de Saint Michel-les-Portes et Gresse-en-Vercors par la D 8a. Dans Gresse, nous bifurquons sur la droite en prenant la petite route qui monte au Pas du Serpaton (1520 m) en passant par le lieu-dit « Le Puits ». Le site est toujours une zone d’occupation et de reproduction du Tétras Lyre (Tetrao tetrix). Y en a-t-il plus qu’en 2004 ? Espérons-le.

Du parking, nous avons une vue panoramique sur le Mont Aiguille (2087 m) et le Grand Veymont (2341 m) pour les sommets les plus remarquables et sur des prairies alpines plus près de nous. Une rapide herborisation du bord de la route nous permet de voir :

 

Chenopodium bonus-henricus
Gentiana acaulis
Globularia nudicaulis
Meum athamanticum
Narcissus poeticus
Pulsatilla alpina
Trollius europaeus





  Narcissus poeticus


...et quelques orchidées : Gymnadenia conopsea, Orchis mascula et Traunsteinera globosa.

Orchis mascula
Traunsteinera globosa

Nous revenons vers la prairie alpine dont le bas de pente très humide, est sillonné de suintements. En remontant cette prairie, nous identifions Orchis mascula, Dactylorhiza sp., Dactylorhiza sambucina, Coeloglossum viride, mais aussi une flore associée :

Anthyllis vulneraria
Botrychium lunaria
Caltha palustris
Gentiana lutea
Homogyne alpina
Lamium maculatum
Lilium martagon


Ranunculus aconitifolius
Viola calcarata
Meum athamanticum  Polygala calcarea
Ranunculus aconitifolius
Thesium alpinum
Thlaspi perfoliatum
Trollius europaeus
Viola calcarata



Des cercles blancs nous attirent l’œil et Didier Vitte reconnaît rapidement le Tricholome ou Mousseron de la Saint-Georges (Calocybe gambosa, ex Tricholome georgii).
Il y en a plusieurs dizaines, pour notre plus grande gourmandise, dont nous nous régalerons le soir venu.
Merci aux cuisiniers.


Près du pylône où sont installées des antennes, les rochers forment de petites falaises propices à une flore nouvelle.

Au bas de ces rochers, Orchis mascula, Orchis pallens côtoient le Lis Martagon (Lilium martagon).

 

Orchis pallens
Orchis mascula


Dactylorhiza sambucina
Nigritella nigra

En suivant ces falaises, nous rencontrons une flore très intéressante, en particulier :
Amelanchier ovalis
Antennaria dioica
Aster bellidiastrum
Cystopteris fragilis
Dryas octopetala
Gentiana angustifolia
Gentiana verna

 
Globularia repens
Pulsatilla halleri
Rhododendron ferrugineum
Saxifraga granulata
Saxifraga oppositifolia
Saxifra gapaniculata
Trinia glauca
 


Dryas octopetala

Gentiana verna


Gentiana angustifolia

Pulsatilla alpina
Lamium garganicum

Mais surtout, nous découvrons l’Oreille d’ours (Primula auricula), une petite merveille de primevère jaune logée dans les fissures des rochers.







Accéder à la page 6 - 2ème jour :  Col de L’Allimas .


 
Articles associés