Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du sitePhotographieInsolite
INSOLITE - Fruits jumeaux, fleurs dédoublées et autres avatars du développement chez les végétaux.





INSOLITE

Fruits jumeaux, fleurs dédoublées...
et autres anomalies qui nous interpellent

(Envoi de Michel Allard)



Même si les radiations atomiques sont mutagènes et induisent des anomalie dans le développement
 il n’est pas utile d’invoquer Tchernobyl ou Fukushima pour expliquer certains avatars dans la reproduction et la fructification chez les végétaux


Photographies Michel Allard.

Les causes de telles anomalies sont multiples et les cas spécifiques.

Pour les fruits des rosacées (pêches, cerises, mais aussi quetsches, mirabelles, abricots...) c’est un phénomène que j’ai fréquemment observé.
C’est un dédoublement de l’ovaire dans une même enveloppe florale. Le plan d’organisation floral est régi par des gènes dont l’expression a parfois des ratés.
Ainsi des fleurs zygomorphes peuvent subitement redevenir actinomorphes. Le cas de la cerise triple provient probablement d’un double dédoublement avec avortement d’un ovaire sur les quatre formés.
Les ovaires jumeaux subissent un développement harmonieux, mais l’un d’eux peut aussi avorter.

Pour les cucurbitacées, (courgettes, aubergines,) les méthodes d’amélioration génétique (hybridations forcées, polyploïdie, ou autres modifications du caryotype) fragilisent évidemment le génome ce qui peut se traduire au niveau de l’expression par les anomalies observées, c’est probablement le cas aussi pour la noisette qui est une espèce améliorée probablement polyploïde.
L’instabilité du génome peut créer des anomalies à tous les niveaux d’organisation du végétal et en particulier floral.

Pour les orchidées, ce que nous appelons des lusus peut avoir plusieurs origines.
Une origine traumatique, (blessure, gène mécanique dans le développement floral, attaque partielle du jeune bouton floral par un insecte....) mais dans ce cas la malformation n’atteint pas l’ensemble des fleurs mais généralement une seule..
Une origine génétique avec expression similaire sur toutes les fleurs. Le processus est complexe et a une cause génétique qui perturbe la mise en place du gynostème embryonnaire avec répercussion via des inducteurs hormonaux sur le développement des pièces du périanthe au cours de leur développement : Labellisation des pétales latéraux, délabellisation du labelle qui reprend un aspect de pétale normal, dédoublement du labelle......

La morphogenèse florale combine des mécanismes génétiques qui, perturbés, sont initiateurs de l’anomalie et des mécanismes hormonaux qui dirigent ensuite le développement.

Texte : Jean-Pierre Ring




 
Articles associés