Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteContrats d’objectifsBiodiversité
CONTRATS D’OBJECTIFS 2012 / 2013 - Les Orchidées, témoins de la biodiversité (2)


 






 
LES ORCHIDEES,

TEMOINS DE LA BIODIVERSITE


J.-C. Guérin* & J.-M. Mathé**

 

  La SFO-PCV a présenté, pour les années 2012 et 2013, un nouveau projet à la Région Poitou-Charentes, dans le cadre du Contrat d’Objectifs passé chaque année entre Poitou-Charentes Nature et la Région. Ce projet a été validé par la Région. Il se situe dans la continuité des projets développés précédemment dans le même cadre, dont nous avons régulièrement rendu compte dans les bulletins des années précédentes : informatisation de la cartographie, gestion des micro-sites à orchidées, inventaire des micro sites le long des chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle.





Le contexte :

Depuis plusieurs années, la SFO-PCV s’intéresse tout particulièrement aux microsites à Orchidées sauvages. Dans ces îlots de biodiversité les orchidées occupent une place importante et nouent avec les autres composantes de l’environnement des relations complexes : elles appartiennent à des cortèges végétaux étroitement liés à la nature du sol et du sous-sol, lesquels conditionnent eux mêmes l’existence d’une faune variée et souvent insoupçonnée. Après avoir étudié une quinzaine de ces microsites (contrat d’objectifs 2004-2006), puis après avoir inventorié les stations d’orchidées le long des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle (contrat d’objectifs 2007-2009) et recensé à cette occasion plusieurs nouveaux microsites importants, la SFO-PCV souhaite faire découvrir au plus vaste public la richesse biologique de ces sites.

Les objectifs opérationnels :

Toutes les familles d’insectes entretiennent, plus ou moins, des relations avec les orchidées européennes : lépidoptères et hyménoptères surtout, mais aussi diptères, coléoptères et plus rarement orthoptères et odonates. Parfois simple support pour un repos momentané ou poste d’affût en vue d’une prédation, les fleurs d’orchidées sont bien connues pour avoir développé avec les insectes des relations plus complexes, allant de l’apport de substances nutritives au leurre sexuel.

L’objectif n’est pas de dresser un bilan exhaustif des relations au sein des milieux mais simplement de montrer la diversité et la complexité des rapports entre Orchidées et petite faune (essentiellement insectes et araignées), au travers d’une exposition photographique privilégiant la beauté et l’originalité des situations observées lors des longues heures d’observation passées sur le terrain par les membres de l’association.

 L’objectif est aussi de disposer de panneaux pour réaliser des expositions dans un certain nombre de municipalités de la Région afin de sensibiliser les collectivités locales à la protection des orchidées et des insectes qui cohabitent.

La description des actions :

L’exposition sera composée de panneaux (macrophotos et textes explicatifs) montrant :
A - Les divers types de relations Orchidées/insectes et araignées (prédateurs, visiteurs, locataires, consommateurs, reproducteurs…) liés aux stratégies en jeu pendant la période de la pollinisation : phénomènes de mimétisme ( leurres sexuels, phéromones…), d’appâts nourriciers (nectar, leurres nutritifs, odeurs…) ….
B - Les orchidées les plus représentatives de chacun des types de milieu : pelouses calcaires, prairies de fauche, marais et tourbières, lisières et bois, bords de route, dépressions d’arrière-dune…. (photos d’orchidées in situ, avec insectes),
C - Quelques microsites particulièrement intéressants à ce sujet (paysages avec populations d’orchidées)

Le calendrier de réalisation (détail) 
2012 : observations de terrain, visites des microsites (et autres…) par les adhérents volontaires, prise d’un maximum de clichés.

2013 : choix des clichés, conception des premiers panneaux d’exposition (rédaction des textes, présentation…) et observations complémentaires sur le terrain. Réalisation de l’exposition et de la plaquette.


L’état d’avancement des travaux

L’année 2012 a été consacrée à la réalisation de photos sur le terrain (insectes en situation sur fleurs d’orchidées). Celle-ci a été contrariée par un début de saison de floraison très médiocre, notamment des premiers Ophrys. Par la suite, un certain nombre de pollinisateurs ont pu être observés, en particulier sur les espèces des genres Serapias et Epipactis .
Plusieurs adhérents ont répondu à notre appel à contribution et envoyé des clichés, parfois remarquables !

Par ailleurs, deux réunions de travail ont permis de réfléchir à la modélisation des panneaux de l’exposition. Nous nous acheminons vers une exposition comportant 9 panneaux

 - Présentation de la famille des orchidées, de la structure florale, de 4 principaux genres (Orchis s.l., Ophrys, Serapias, Epipactis) et présentation des milieux les plus favorables (pelouses, prairies et marais, boisements et landes).
- Présentation des différentes situations observées mettant en relation les orchidées et la petite faune. La question est alors posée de comprendre ce qui justifie ces relations : les réponses seront apportées de façon détaillée par la suite de l’exposition. 


Ci-dessus : Frelon asiatique sur Epipactis helleborine (photo Pascal Bernard)
- Nécessité de la fécondation
La reproduction sexuée, assurant la survie de l’espèce, se fait essentiellement par fécondation croisée (les autres modes reproductifs sont seulement évoqués), ce qui impose le transport du pollen. Les insectes vont jouer là un rôle majeur.

Les panneaux suivants vont décliner les différents modes d’attraction que présentent les orchidées envers leurs partenaires pollinisateurs .

 - Plantes nourricières : elles « offrent » réellement une nourriture au pollinisateur.
 - Leurres nourriciers : l’orchidée imite alors une autre fleur, en partie ou totalement, et « trompe » le pollinisateur.
 - Leurre sexuel : il s’agit là principalement du mode très particulier de pollinisation des Ophrys.
 - Autres relations : par exemple la fourniture d’un abri.
 - Un panneau sera consacré aux nombreux « profiteurs » : ils tirent profit des relations précédentes, comme les chasseurs qui cherchent à capturer les pollinisateurs.
 - Un dernier panneau évoquera la protection des milieux et de toutes leurs composantes, indispensable au maintien de la biodiversité régionale.

Pour 2013…

Fin 2012, un tri et choix des photos réalisées sera effectué, ce qui entraînera l’inventaires des photos manquantes, à réaliser dans la saison 2013. Les textes d’accompagnement seront rédigés, en veillant à permettre plusieurs niveaux de lecture : texte de base suffisamment simple pour pouvoir intéresser tout public, mais aussi développement scientifique de certains points (encarts ?) pour satisfaire les visiteurs plus exigeants. L’exposition est prévue pour fin 2013, ainsi qu’une plaquette d’accompagnement.


* 45 Grand’Rue, 79200 La Peyratte
** A1, Les Coutures, 16200 Jarnac