Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteContrats d’objectifsCOB 2014/15/16
PDF 14 - ETUDE DES POPULATIONS ARANIFORMES A FLORAISON PRECOCE - ETUDE BIOMETRIQUE DES CARACTERES FLORAUX
Caractéristiques tinctoriales du dos du labelle.







CONTRIBUTION A L’INVENTAIRE DE L’ORCHIDOFLORE 

DE LA FACADE ATLANTIQUE

Cette publication s’inscrit dans le cadre du Contrat d’Objectif passé entre 
la Société Française d’Orchidophilie de Poitou-Charentes et de Vendée (SFO PCV)
et le Conseil Régional de Poitou-Charentes
.


 COB 2014 / 2015 / 2016




ETUDE DES POPULATIONS ARANIFORMES A FLORAISON PRECOCE 
ETUDE BIOMETRIQUE DES CARACTERES FLORAUX


Par Jean-Pierre Ring




CARACTERISTIQUES TINCTORIALES DU DOS DU LABELLE




Télécharger le document PDF
(clic gauche sur l’icône)


Retour au sommaire

PDF - 634 ko PDF 14

Retour à la page précédente


Aller à la page suivante


Résumé
La forte hyperchromie chez Ophrys passionis est une caractéristique de l’espèce et se traduit non seulement au niveau du labelle mais aussi sur la colonne du gynostème, les pseudo-yeux, et parfois tout le périanthe. Il m’est apparu au cours de l’étude qu’un nombre non négligeable de fleurs présentaient une telle hyperchromie sur le dos du labelle sous forme d’une tache rose, caractéristique qu’on n’observe chez aucune des autres espèces prises en compte dans cette étude. L’étude statistique n’a cependant pas pu démontrer de corrélation entre populations mais plutôt un rapport avec le milieu traduisant une situation de stress pouvant générer un surplus de synthèse d’anthocyanes au niveau des vacuoles.

Mots clés
Orchidées indigènes ; façade atlantique ; populations araniformes précoces ; Ophrys aranifera ; Ophrys passionis ; Ophrys des Olonnes ; Ophrys de Saint-Loup ; homochromie, hétérochromie ; hyperchromie ; anthocyanes ; vacuole ; labelle ; face dorsale.

Abstract
The strong hyperchromy of Ophrys passionis is a characteristic of the species and is reflected not only on the lip but also on the column of the gynostenium, the pseudo eyes and sometimes the entire perianth. It occurred to me during the study that a significant number of flowers had such hyperchromia on the back of the lip as a pink spot, characteristic that is not observed in other species considered in this study. The statistical study however, could not prove a correlation between the populations but rather a relationship with the environment reflecting stress which can generate a synthesis of anthocyanins surplus in the vacuoles.

Key words
Indigenous species ; the Atlantic coast ; early araniformis ; Ophrys aranifera ; Ophrys passionis ; Olonnes Ophrys ; Saint Loup Ophrys ; homochromia ; heterochromia ; hyperchromia ; anthocyanins ; vacuole ; lip ; upper face.















 
Articles associés
11/10/2016 - PDF 18.4 EPILOGUE