Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteContrats d’objectifsCOB 2014/15/16
PDF19. ETUDE DES POPULATIONS ARANIFORMES A FLORAISON PRECOCE ETUDE BIOMETRIQUE DES CARACTERES VEGETATIFS IN SITU.







CONTRIBUTION A L’INVENTAIRE DE L’ORCHIDOFLORE 

DE LA FACADE ATLANTIQUE

Cette publication s’inscrit dans le cadre du COB, Contrat d’Objectif 
passé entre  la Société Française d’Orchidophilie de Poitou-Charentes et de Vendée (SFO PCV)
et le Conseil Régional de Poitou-Charentes
.


 COB 2014 / 2015 / 2016




ETUDE DES POPULATIONS ARANIFORMES A FLORAISON PRECOCE 
ETUDE BIOMETRIQUE DES CARACTERES VEGETATIFS IN SITU




LES OPHRYS DU GROUPE ARANIFERA DU LITTORAL CENTRE-ATLANTIQUE
DIVERSITE MORPHOLOGIQUE ET STATUT TAXONOMIQUE


Par Laure Sirvent
 
 
 
  Ce travail a été réalisé par Laure Sirvent,
Stagiaire Master 1 "Patrimoine Naturel et Biodiversité", Université de Rennes 1
Etude réalisée au laboratoire Ecobio (UMR CNRS 6553) de l’Université de Rennes 1,
sous la responsabilité de A. Ainouche et M. Ainouche,
en partenariat avec la Société Française d’Orchidophilie de Poitou-Charentes et de Vendée
dans le cadre du COB - Contrat d’Objectif financé par la Région Poitou-Charentes.




Télécharger le document PDF
(clic gauche sur l’icône)


Retour au sommaire

PDF - 1.1 Mo PDF 19

Retour à la page précédente


Aller à la page suivante





Résumé


La variabilité de populations d’Ophrys (groupe aranifera) du Poitou-Charentes et de Vendée a été analysée à partir de neuf caractères morphologiques de l’appareil végétatif. L’attention s’est portée sur quatre populations de statut taxonomique indéterminé (Olonnes, Fief Mélin, Meschers, Saint Loup) qui ont été comparées à sept populations identifiées comme appartenant à Ophrys aranifera Hudson, 1778, Ophrys araneola Reichenbach, 1831, Ophrys passionis Sennen, 1926, Ophrys arachnitiformis Grenier & Philippe, 1859 et Ophrys occidentalis Scappaticci & Demange, 2005 (représentant les taxons dits « de référence »).
Des analyses statistiques univariées et multivariées (Analyses en Composantes Principales et Classification Ascendante Hierarchique) ont été réalisées. Les résultats révèlent une forte variabilité intra-population et une faible discrimination des taxons de « référence », rendant difficile le positionnement des populations indéterminées. Cependant, l’Ophrys indéterminé des Olonnes se démarque par un diamètre moyen de tiges et un nombre moyen de fleurs plus élevé que les autres populations. Il en va de même pour la population indéterminée de Fief Mélin qui se caractérise par une longueur moyenne de feuille et une hauteur moyenne des tiges significativement supérieures aux valeurs des populations « de référence ». Ces résultats sont mis en relation avec la difficulté de délimitation des espèces d’Ophrys, chez lesquelles différents concepts de l’espèce sont utilisés en taxonomie. Les causes possibles de ces variations morphologiques (plasticité phénotypique, variabilité génétique, hybridations, introgressions) sont discutées.
Les perspectives d’acquisition de données complémentaires (analyses de diversité génétique, étude de biologie de la reproduction et du comportement des pollinisateurs) sont suggérées.

Mots clés : Orchidaceae, Ophrys, groupe Sphegodes, biométrie, variabilité morphologique.




Abstract


In the French region of Poitou-Charentes and Vendée, the variability of Ophrys populations (belonging to the Aranifera’s group) has been analyzed from nine morphological characters of the vegetative system. We focus our attention on four populations, which taxonomic status is undefined (called Olonnes, Fief Mélin, Meschers, Saint Loup). These populations have been compared to seven identified populations as Ophrys aranifera Hudson, 1778, Ophrys araneola Reichenbach, 1831, Ophrys passionis Sennen, 1926, Ophrys arachnitiformis Grenier & Philippe, 1859 and Ophrys occidentalis Scappaticci & Demange, 2005 (called “reference taxa”).
Univariate and multivariate statistic analysis (Principal Components Analysis and Ascending Hierarchical Classification) has been performed. The results show high intra-population variability and low discrimination between “reference taxa”, making difficult the positioning of undefined populations. However, the undefined Ophrys of the Olonnes stands out with higher mean diameter of stem and higher number of flowers than “reference taxa”. The undefined population of Fief Mélin is characterized by higher mean length of leaf and higher mean height of stem than “reference taxa”. All these results have been related to the difficulty to define Ophrys’ species, where different species concepts are used. Causes of morphological variability (phenotypic plasticity, genetic variability, hybridization, introgressions) are discussed. Acquiring additional data perspectives, such as genetic diversity analysis, reproductive biology study and pollinators’ behavioral study are suggested.

 Key words : Orchidaceae, Ophrys, Sphegodes group, biometrics, morphological variability
.








 
Articles associés
11/10/2016 - PDF 18.4 EPILOGUE