Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du siteOrchidées exotiquesMon Orchidée
Le Cattleya. Fiche de culture et de rempotage.

LE CATTLEYA 
Cattleya sp. Conseils de culture des Orchidées exotiques. SFO de Poitou-Charentes et Vendée
Le Cattleya est probablement l’Orchidée la plus fascinante par l’élégance de ses fleurs et ses tons chatoyants. Il en existe une cinquantaine d’espèces botaniques qui poussent depuis le sud du Mexique jusqu’au sud du Brésil. Selon l’espèce, les Cattleya poussent depuis le bord de mer jusqu’à une altitude de 2000 m, ce qui détermine des écarts de température importants.
Leur milieu de prédilection, c’est la forêt tropicale humide (de 600 à 1600 mm de précipitations annuelles) Depuis la seconde moitié du 19ème siècle, de très nombreux hybrides ont été créés.
La culture des Cattleya reste néanmoins abordable, en serre bien sûr, mais aussi en appartement ou en véranda.
 
 Indications de culture    
L’éclairage de votre plante doit être important, aussi vous lui réserverez un emplacement derrière la vitre en la protégeant des rayons du soleil qui pourraient brûler le feuillage, par un léger voilage les jours de forte luminosité.
L’hygrométrie ambiante doit être élévée. Pour augmenter l’hygrométrie autour de la plante, disposer le pot sur un bac rempli de cailloux ou de billes d’argile que vous maintiendrez humides en permanence. Veiller à ce que le fond du pot ne baigne pas dans l’eau.
L’arrosage doit être conduit avec attention et se rappeler que plus il fait chaud, plus le pot est petit, la ventilation importante, et plus vous arroserez la plante. Ces paramètres étant très variables, il n’y a pas de règles précises, mais vous devrez maintenir le substrat humide en le laissant se ressuyer quelques jours entre deux arrosages. Il faut donc ralentir les arrosages en hiver (environ une fois par semaine) pour les augmenter progressivement au printemps avec le démarrage de la végétation et l’augmentation de la température, pour aller vers deux à trois arrosages par semaine l’été, voire plus s’il fait très chaud.
Cattleya sp. Conseils de culture des Orchidées exotiques. SFO de Poitou-Charentes et Vendée
Pour l’arrosage, préférer l’eau de pluie à l’eau du robinet souvent trop chargée en calcaire. S’il ne vous est pas possible de récupérer de l’eau de pluie, vous pouvez adoucir l’eau du robinet dans un seau d’eau en y faisant tremper une nuit une poignée de tourbe que vous aurez au péalable glissée dans un vieux bas. Se rappeler que lorsque vous arrosez, l’eau doit être à la température de la pièce.
La température d’un appartement convient en général à la culture du Cattleya. Il convient toutefois d’assurer un écart de température entre le jour et la nuit. Les plages de températures tolérées le jour par une majorité d’espèces sont : 18 à 20 °C en hiver, et 18 à 25°C en été avec une baisse de température d’environ 5 à 6°C la nuit.
La fertilisation facilite le développement de la plante mais ne doit être envisagée qu’un mois après un rempotage. On trouve maintenant des engrais "spécial Orchidées" dans toutes les jardineries. Vous ajouterez cet engrais à la dose prescrite dans l’eau d’arrosage à raison de deux amendements par mois, et après 24 heures vous rincerez le substrat à l’eau pour éliminer l’excédent d’engrais afin d’éviter la brûlure des racines.
La ventilation doit être permanente autour de la plante sans pour autant la placer dans un courant d’air.

A compter de mai ou juin selon la région, votre Cattleya trouvera son aise à l’extérieur si vous lui réservez un emplacement ombré aux heures chaudes de la journée. En septembre, vous le rentrerez pour le soustraire aux frimas de l’hiver.

Cattleya sp. Conseils de culture des Orchidées exotiques. SFO de Poitou-Charentes et Vendée
Le rempotage

Le rempotage se fait environ tous les deux ou trois ans en général au printemps dès l’apparition des nouvelles racines ou au démarrage de la végétation.
Choisir un mélange fait pour 2/3 d’écorce de pin et 1/3 de billes d’argile ou polystyrène ou écorce de noix de coco.